contentmap_module

Vers une meilleure valorisation des prairies naturelles en Marais mouillé

valorisation des prairies en Marais mouillé

Les résultats de l'expérimentation "valorisation des prairies du marais mouillé" menée sur 3 ans de 2014 à 2017 en partenariat avec l'INRA ont été restitués lors du comité de pilotage final du CASDAR MCAE (Mobilisation Collective pour l'Agroécologie) à la ferme de Sébastien Rambaud, agriculteur du CIVAM du Marais Mouillé...

L'origine du projet

Les prairies naturelles du marais mouillé sont souvent perçues de façon négative par les éleveurs. Pour apprendre à les connaître davantage et aller vers une amélioration de leur qualités fourragères, un groupe d'éleveurs représentés par le CIVAM Marais mouillé s'était penché sur le sujet depuis 2010, et avait mené un suivi pluriannuel de leurs prairies à travers des relevés floristiques, des prélèvements d'herbe en vue d'analyses fourragères, un suivi des animaux (pesées-état corporel) et des pratiques de l'éleveur.

IMG 9517

« A la recherche d’une meilleure valorisation des prairies naturelles du marais mouillé pour une amélioration de l’autonomie alimentaire des systèmes bovins viandes »

2ème phase: la poursuite du travail dans le cadre du GIEE

En 2014, le groupe obtient les financements du casdar MCAE pour travailler sur l’impact des pratiques agricoles sur les prairies de marais. Les objectifs, pour les éleveurs et ses partenaires pendant ces 3 années, ont été :

  • d’acquérir des connaissances pour améliorer les prairies naturelles du marais sans nuire à leur préservation,
  • de mutualiser et se former à différentes techniques sur les prairies et sur la gestion du troupeau, (notamment parasitisme)
  • de mesurer la viabilité économique des fermes du groupe (via les coûts de production)

Les finalités du projet

  • donner une suite au travail conduit entre 2010 et 2013 « Etat des lieux de la qualité de nos prairies »
  • expérimenter l’impact des pratiques d’élevage sur les prairies du marais
  • acquérir des connaissances supplémentaire sur l’herbe, la santé animale ...
  • créer une dynamique, des liens entre les éleveurs, ainsi qu'entre éleveurs et partenaires

Les 4 actions du CASDAR

  • Action 1: Suivi de changements des modes de gestion des prairies de marais et des troupeaux
  • Action 2: Formation et vulgarisation des pratiques engagées par les éleveurs – Mutualisation des connaissances – création d’une dynamique sur la question de l’autonomie alimentaire
  • Action 3: Etude des coûts de production au sein du groupe – création d’une dynamique sur les questions de viabilité des fermes
  • Action 4: Information et communication des références auprès des autres éleveurs – des partenaires – des acteurs du territoire – du grand public

L'action 1 a porté sur 17 prairies définies pour expérimenter les effets du sursemis,du ré-ensemencement, du matériel avec un essai rouleau et des essais herse, de la fauche en première coupe, de la pression pâturage, et du broyage et de la fauche pour la gestion des refus.

Le mode expérimental ascendant (à partir des pratiques des éleveurs) comporte des forces et des limites: les éleveurs se sont approprié les protocoles, ce qui a permis une expérimentation de terrain, mais beaucoup d’interactions entrent en jeu et sont à prendre en considération en plus des pratiques (effet année). La durée de 3 années est trop courte pour apprécier une évolution, ce qui pose de nouvelles questions devant la complexité et les capacités de résilience des prairies naturelles. Le projet a ainsi permis l'acquisition de connaissances supplémentaires sur les prairies, notamment sur la flore, de confirmer les pratiques des éleveurs car, bien qu'une tendance nette ne puisse pas se dégager statistiquement des résultats sur une durée de trois ans, les résultats en terme de qualité des prairies encouragent à poursuivre le travail sur du plus long terme. Des questionnements sur de nouvelles pratiques à tester ont également émergé, et le projet a permis de créer et de renforcer des partenariats entre l'INRA, le PNR Marais Poitevin, le CREN (Conservatoire Régional des Espaces Naturels), DSNE Deux-Sèvres Nature Environnement), l'IDELE (Institut de l'Elevage) ...

L'action 2 a permis de mettre en place des actions de formation et de créer une nouvelle dynamique avec des éleveurs laitiers pour favoriser l'autonomie alimentaire et en santé animale, notamment sur la gestion du parasitisme:

"Maintenant j’ai pris conscience de l’intérêt de développer l’immunité chez l’animal. Pour cela, j’essaie de mieux gérer mon pâturage et je suis passé à un seul traitement (en juillet). Ça fait 2 ans que je n’ai pas traité mes vaches alors qu’avant j’intervenais systématiquement. Avant, je ne faisais pas d’analyse coprologique et encore moins des prises de sang, par manque de temps et d’intérêt. Même si l’analyse a un coût, je perçois maintenant l’intérêt. Ça me permet d’y voir plus clair dans l’infestation de mes animaux et de gérer au plus juste le parasitisme." Philippe Rimbault, éleveur en marais bateau.

L'action 3 s'est axée sur l'étude des coûts de production, afin d'amener la réflexion sur l'économie des charges et la valrisation des produits, et pas seulement sur la productivité.

Les publications du CASDAR:

  • La publication des résultats de l'expérimenatation est à paraître à l'automne et sera disponible sur le site InPACT à la rubrique "Du grain à moudre".
  • Une publication a été éditée en lien avec l'action 2 sur la question de la gestion du parasitisme sur ses prairies en marais mouillé (à retrouver ICI, dans la rubrique "DU GRAIN A MOUDRE"): 2014. "Connaître la flore du Marais mouillé". Pourquoi Comment, Valoriser ses prairies en Marais mouillé. Eric Kernéis, Christophe Rossignol, Pascal Faure, Patricia Grené (INRA de St-Laurent-de-la-Prée) - Mélanie Pontouis (CIVAM Marais mouillé), Dominique Giret, Odile Cardot (PNR Marais poitevin).

Bilan global du CASDAR :

  • Une dynamique développée entre les éleveurs et entre les éleveurs – partenaires
  • Des connaissances supplémentaires sur les prairies du marais mouillé
  • Une appropriation des expérimentations
  • Une volonté du groupe de poursuivre le travail sur les coûts de production
  • Des nouvelles réflexions en cours notamment sur la valorisation de la viande
  • L’agro-écologie: un sujet abordé auprès du grand public et auprès des agriculteurs
  • Des nouveaux éleveurs de mobilisés : volonté de créer une dynamique avec des éleveurs laitiers

Lien vers la documentation technique de la 1ère phase de l\'étude "Valoriser ses prairies en Marais mouillé"

Inscrivez-vous pour être tenu au courant de l'actualité du Réseau

captcha 

AVEC LE CONCOURS FINANCIER DE:

logo_NA-horizontal_Coul.png

Logo_UE.png   FEADER-en_PCh.png

1PFTP Logo Clear      images